© Stany Balland - Collège Lazare de Schwendi • INGERSHEIM - FRANCE 

Menu

Monsieur Musique

Le site des cours d'éducation musicale de Stany Balland

A propos de l'oeuvre :  

La symphonie no 5 en ut mineur, op. 67, dite Symphonie du Destin, a été écrite par Ludwig van Beethoven en 1805-1807 et créée le 22 décembre 1808 au Theater an der Wien de Vienne. 

Le compositeur a dédié l'œuvre au prince Lobkowitz et au comte Razumovsky, un diplomate russe qui avait commandé les trois quatuors à cordes de l'op. 59 à Beethoven. 

La composition fut menée en parallèle avec celle de la Symphonie nº 6, dont la première eut lieu durant le même concert. Au cours de cette période marquée par les guerres napoléoniennes (occupation de Vienne en 1805), Beethoven, qui avait dans la trentaine, était de plus en plus frappé par la surdité. 

 

Cette symphonie a acquis une grande renommée dès les premiers temps qui ont suivi sa première exécution. E.T.A. Hoffmann l'a alors décrite comme l'« une des œuvres les plus marquantes de l'époque ». Elle est au fil du temps devenue l'une des compositions les plus populaires de la musique classique et est fréquemment jouée et enregistrée. 

 

Le premier mouvement Allegro con brio est l'un des plus intenses de l'histoire de la musique grâce à sa très célèbre cellule rythmique : 

 

 

 

 

 

 

 

Ce troisième mouvement est le point décisif du drame et revient à la clef initiale de l'œuvre – on l'appelle traditionnellement le Scherzo (en italien, plaisanterie), cependant, l'ouverture n'a rien de particulièrement humoristique et évoque plutôt une sourde menace.

Son thème semble être la résurrection du Finale de la Symphonie no 40 de Mozart : le thème de Mozart apparaît dans les carnets d'études de Beethoven à côté du thème de son Scherzo, de sorte que la ressemblance n'est certes pas le fait du hasard.

La forme sonate, avec son thème, son anti-thème, leur opposition et leur synthèse, est le miroir parfait de l'esprit politique et philosophique du temps.

Symphonie 5 en ut mineur, Op.67
3° mouvement - Allegro
Ludwig van Beethoven

Une écoute par jour...