© Stany Balland - Collège Lazare de Schwendi • INGERSHEIM - FRANCE 

Menu

Monsieur Musique

Le site des cours d'éducation musicale de Stany Balland

A propos de l'oeuvre :  

 

Jean-Michel Jarre offre un nouvel opus inspiré d’un autre de ses succès, Equinoxe, un “nouveau chapitre” pour marquer son 40ème anniversaire. 

 

Pour Equinoxe infinity, le compositeur s’est inspiré de la pochette du "Equinoxe original" (1978) signée Michel Granger et de ses personnages mystérieux qu’il surnomment “watchers” (guetteurs). Il voit en eux une allégorie des machines qui évoluent et nous observent, et de l’émergence de l’intelligence artificielle depuis le premier Equinoxe et dans le futur. 

 

L’optimisme et le pessimisme qui accompagnent les nouvelles technologies sont illustrés par les deux versions différentes de la pochette de l’album, toutes deux signées Filip Hodas qui revisite les watchers dans des environnements opposés. 

 

Comme le premier Equinoxe, Equinoxe infinity est un album très riche et très mélodique, avec aussi une construction basée sur beaucoup de séquences et de basses. Des bruits aquatiques sont aussi autant de clins d’œil au premier opus. Jean-Michel Jarre y mélange instruments d’hier et d’aujourd’hui, comme les symboles de l’évolution technologique, mais a abandonné l’idée d’avoir recours à l’intelligence artificielle car déçu par ses encore trop faibles potentialités musicales. 

 

Une fois n’est pas coutume, le compositeur a donné des titres évocateurs aux morceaux de l’album qu’il a voulu comme une bande son avec une histoire.  

 

Le morceau Infinity a servi à promouvoir l’album, aucun single n’en a pourtant été officiellement extrait. 

 

Pour l’anecdote, l’album aurait dû s’appeler “Equinoxe 2058” mais Jean-Michel Jarre a changé d’avis suite à la sortie du film Bladerunner 2049 dont le nom était trop similaire. 

Infinity (Mouvement 6)
Tiré de l'album "Equinoxe Infinity"
Jean-Michel Jarre

Une écoute par jour...