© Stany Balland - Collège Lazare de Schwendi • INGERSHEIM - FRANCE 

Menu

Monsieur Musique

Le site des cours d'éducation musicale de Stany Balland

A propos de l'oeuvre :  

 

Les Noces de Figaro (titre original italien : Le nozze di Figaro, K. 492) est un opera buffa en 4 actes de Wolfgang Amadeus Mozart, sur un livret en italien de Lorenzo Da Ponte inspiré de la comédie de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro. 

La première représentation eut lieu le 1er mai 1786 au Burgtheater de Vienne. 

 

L'opéra est le premier des trois issus de la collaboration entre Mozart et Lorenzo Da Ponte, les deux autres étant Don Giovanni et Così fan tutte.  

C'est Mozart qui choisit initialement la pièce de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, et qui l'apporta à Da Ponte, qui, en l'espace de six semaines, en fit un livret en italien, en ôtant par ailleurs du texte toutes les références politiques de l'original.  

Contrairement à ce que l'on pense souvent, le livret reçut l'approbation de l'empereur Joseph II, avant même que Mozart en commence la partition. Il est vrai que ce souverain avait interdit en février 1785 la représentation de la pièce de Beaumarchais au théâtre de Vienne. La société impériale pour l'opéra italien paya à Mozart 450 florins pour l'œuvre ; c'était là le triple du (maigre) salaire qu'il avait reçu lorsqu'il travaillait comme musicien de la cour à Salzbourg. De son côté, Da Ponte reçut la somme de 200 florins. 

L'empereur Joseph II fut indirectement responsable de la préservation de cette magnifique partition pour la postérité : il cherchait en effet un opéra afin qu'il soit produit à la Cour impériale, et l'œuvre de Mozart faisait partie de celles qui étaient envisagées pour cela, de même que plusieurs autres, écrites par des compositeurs contemporains.  

Après le peu de succès qu'il avait obtenu jusque-là, Mozart avait, dit-on, juré que si son travail n'était pas retenu, il jetterait toute la partition au feu... 

Les noces de Figaro - Ouverture
Tiré de l'opéra "Les noces de Figaro"
Wolfgang Amadeus Mozart

Une écoute par jour...