© Stany Balland - Collège Lazare de Schwendi • INGERSHEIM - FRANCE 

Menu

Monsieur Musique

Le site des cours d'éducation musicale de Stany Balland

A propos de l'oeuvre :  

 

Didon et Enée (Dido and Aeneas) est un opéra baroque en trois actes. La musique est de Henry Purcell (1659-1695) et le livret de Nahum Tate, dramaturge et poète irlandais, d’après le Livre IV de l’Enéide de Virgile. C’est à la fois le premier opéra en langue anglaise et le chef d’œuvre du compositeur. 

 

On a longtemps pensé que Purcell avait composé Didon et Enée pour Josas Priest, maître à danser du collège de jeunes filles de Chelsea, la Boarding School for Girls, dans la banlieue de Londres, à l'automne 1689. Or, cet opéra est clairement inspiré de Vénus et Adonis, un masque pour le divertissement du roi composé en 1682 ou 1683 par le maître de Purcell, John Blow. L’exécution de Didon nécessite en effet le même nombre de chanteurs, de rôles solistes, et probablement les mêmes costumes furent portés par la troupe de John Blow pour représenter successivement les deux œuvres. On pense aujourd'hui que l’œuvre de Purcell a sans doute été créée vers 1683-1684 au Whitehall, à la cour de Charles II ou dans les appartements de Windsor. 

 

L’action se passe à Carthage, dans le palais de Didon, qui avoue à sa suivante Bélinda son trouble pour le prince troyen Enée. Dans une grotte, la magicienne et ses sorcières œuvrent à la destruction de l’insupportable bonheur du couple royal. Elles dépêchent un esprit qui, sous les traits de Mercure, enjoint le prince de partir au plus vite conquérir l’Italie. Enée se soumet contre son gré à l’ordre de Jupiter et décide de partir le soir même. Les marins, compagnons d’Enée, se préparent à quitter Carthage. Les sorcières se réjouissent de la réussite de leur plan et projettent de faire sombrer le navire d’Enée. Le prince annonce à la reine son départ. Elle refuse d’entendre ses explications et se donne la mort. 

 

Il s'agit du dernier air du troisième et dernier acte, c’est une plainte tragique et résignée.
Didon, reine de Carthage sur le point de mourir de chagrin après sa séparation avec le prince troyen Énée, adresse l’ultime message d’adieu suivant à sa fidèle servante Belinda : 

Phrase 1 

When I am laid, am laid in earth, (Lorsque je serai portée en terre,)
May my wrongs create (Que mes défauts)
No trouble, no trouble in thy breast. (Ne troublent ton souffle en ton sein.) 

Phrase 2 

Remember me, remember me, but ah! forget my fate.
Remember me, but ah! forget my fate. (Souviens-toi de moi ! mais, ah ! oublie mon destin.) 

Une écoute par jour...

Dido and Aeneas, Act 3 - When I am laid in earth
Henry Purcell